ES - HES

Hautes écoles spécialisées HES versus écoles supérieures ES -
Que dois-je comprendre ?

La Suisse est connue sur le plan international pour la qualité de sa formation professionnelle qui la situe au tout premier plan.

Les niveaux de formation du secondaire II (CFC, ECG, etc) et tertiaire (Uni, HES, ES, EPS) donnent un ensemble cohérent et structuré à la formation professionnelle. Ils offrent des possibilités de passerelles, avec la formation continue, pour tout un chacun désirant poursuivre des études et/ou se réorienter professionnellement. Cette organisation de la formation nous est enviée des pays du monde entier.

Déjà organisées dans les années 90 et autorisées par la Conseil fédéral en 1998, les HES, se sont intégrées en peu de temps dans le système de formation suisse, puis dans le système européen via la réforme de Bologne.

L'introduction de la loi sur la formation professionnelle en 2002 incluant la formation professionnelle supérieure, dont les ES, a imposé à ces dernières l'élaboration de plan d'études cadre en vue d’une reconnaissance par la Confédération et de la protection des titres. Les premières ES santé accréditées par le SEFRI (anc. OFFT) datent de 2011. C'est donc près de 20 ans qui séparent les deux modes de formation. Il n'est donc pas étonnant que, pour le citoyen lambda, la question se pose quant à la"valeur" des deux systèmes HES - ES.

Une étude vient à point nommé pour essayer de comprendre et comparer les deux niveaux d'études. L’un dans l’autre, l’étude permet d’en conclure que les compétences affichées dans les ES et dans les HES se placent à des niveaux comparables. À cet égard, elles sont à évaluer du moins partiellement comme étant de même nature sous l’angle du niveau de compétence. Dans l’ensemble, les écoles supérieures affichent au niveau des processus cognitifs dans le savoir-faire des exigences légèrement supérieures aux hautes écoles spécialisées.

En comparaison aux Hautes écoles spécialisées (HES), les filières de formation ES portent sur un domaine plus spécifique et sur des contenus plus pointus. Elles sont également moins axées sur la recherche (SEFRI).

Je vous laisse prendre connaissance de cette étude et du résumé de la Conférence ES qui relève, avec raison que les ES ont besoin d'un profil fort et clairement reconnaissable pour être en mesure de se positionner tant sur le plan Suisse que sur le plan international (pièces jointes). Ceci passe notamment par les cadres nationaux et européen de certification et la classification des compétences.

Cadre Européen des Certifications CEC = site Internet

Au lieu de mesurer ce qui est bon pour soi à l’aune de ce qui est bon pour tous, l’homme procède en sens contraire. (Gérard Demouge, Rousseau ou la révolution impossible, p. 282, 2002)

Pour la CRODES
Franco Riva